Depuis quelques temps, la technologie de la réalité augmentée ne semble avoir aucune limite. Une multitude de projets plus innovants et intéressants les uns que les autres sont quotidiennement mis en avant. Pendant ce temps, la réalité virtuelle est apparue dans notre quotidien, celle de l’AR devrait être la prochaine technologie à débarquer dans nos vies.

Alors que les lunettes AR du moment Hololens et Meta 2 sont proposées à des prix défiant toute concurrence (ironie quand tu nous tiens), le dispositif  Mira Prism AR développé par ses deux cofondateurs Ben Taft et Matt Stern permet de découvrir la réalité augmentée à bas prix.

A LIRE AUSSI : Créer un bureau dynamique avec un projecteur en réalité augmentée

Leur lunettes AR sont légères, bon marché et diablement efficaces. Finalement, on n’en demande pas plus. Il suffit juste de brancher votre smartphone sur le support du casque, pour que l’écran reflète les images sur les lentilles.  Ensuite, il est possible d’interagir facilement avec ce qui se trouve devant vous. De plus, le champs de vision est bien plus important que celui de Microsoft et de son Hololens par exemple.

Pour développer l’innovation et l’évolution de son dispositif AR, l’entreprise à annoncé le financement à hauteur de 1.5 millions de dollars venant de divers organismes financiers. Alors que ses concurrents directs utilisent la gestuelle des mains pour interagir, Mira Prism AR est fourni avec un contrôleur que vous utilisez dans votre main. Il est à peu près similaire à celui du Samsung Gear ou du Google DayDream. D’ailleurs les fondateurs avouent que le design, la conception et le style ont été repris en partie sur le Google DayDream.

Par rapport à se concurrents, Prism AR propose un système final qui comprend une paire de lunettes AR et un contrôleur pour moins de 100$; et qui plus est, qui fonctionne avec un simple smartphone.

«En tant que développeurs, nous voulions une façon simple et intuitive de construire, d’explorer et d’expérimenter en AR, et cela sans avoir besoin d’équipements coûteux. […] Nous nous sommes lancés le défi de créer un casque mobile qui rendrait accessible l’AR au grand public », a déclaré Taft, un des cofondateurs.

UN AUTRE ARTICLE : Un scanner ultrason associé à la réalité augmentée

Lors d’une conférence, les cofondateurs Taft et Stern ont expliqué que le but essentiel de leur casque AR, était d’éloigner les gens de leurs smartphones, et de les faire revenir dans le monde réel à l’aide d’un dispositif avancé qui permet de profiter des nouvelles technologies sans se couper du monde.

Le casque Mira Prism, le nouveau Google DayDream en réalité augmentée


Même si le dispositif Mira Prism est loin d’avoir une technologie aussi avancée et évolutive que celui de l’hololens par exemple, il se positionne sur un marché sans concurrence. Son prix inédit permet de faire découvrir la réalité augmentée au plus grand nombre. Et sur ce segment, c’est largement réussi.

A LIRE AUSSI : HeadsupAR transforme votre smartphone en casque de réalité augmentée

Pour son lancement, quelques applications seront disponibles. Ensuite, les développeurs indépendants devront s’activer pour proposer un contenu. Ce projet est un grand pas pour l’évolution et la démocratisation de la réalité augmentée auprès du grand public. Si vous êtes intéressé par ce projet, il est possible de pré-commander pour moins de 100$ sur leur site internet. Normalement, et sans retard de la part de l’entreprise, les produits devraient être envoyés pour cet automne. A noter, que ce système fonctionne uniquement sur iOS pour le moment, mais il sera compatible prochainement sur Android.

Facebook Comments
LES NEWS VR/AR EN UN SEUL CLIC !
Abonne-toi à notre info-lettre et reçois toutes les dernières actualités sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée !