La réalité virtuelle n’est plus dans un futur lointain, et ce n’est plus vrai uniquement pour les jeux vidéos ou le divertissement. KineQuantum veut l’utiliser pour rendre la réeducation kinésithérapeute plus accessible.

Grâce à sa solution innovante dans le domaine de la e-santé, la start-up KineQuantum fait de la réalité virtuelle le nouvel allié des kinésithérapeutes.

Le principe

Permettre aux professionnels de la rééducation de réaliser plus facilement des bilans précis et reproductibles, et de proposer à leur patients une rééducation immersive, ludique et moins douloureuse grâce à ces nouvelles technologies.

KineQuantum compte plus de 60 exercices dans des champs d’application allant de la neurologie à l’équilibre en passant par le membre supérieur. La société a lancé début janvier à l’occasion du CES (Consumer Electronic Show) à Las Vegas son tout nouveau bilan du membre supérieur. Aujourd’hui, plus d’une vingtaine de cabinets libéraux, plusieurs centres de rééducation et deux hôpitaux sont déjà équipés.

KineQuantum est la 1ère solution de rééducation en réalité virtuelle

KineQuantum compte plus de 60 exercices dans des champs d’application allant de la neurologie à l’équilibre en passant par le membre supérieur. La société a lancé début janvier à l’occasion du CES (Consumer Electronic Show) à Las Vegas son tout nouveau bilan du membre supérieur.

Aujourd’hui, plus d’une vingtaine de cabinets libéraux, plusieurs centres de rééducation et deux hôpitaux sont déjà équipés.

La kinésithérapie en France: un marché en croissance

KineQuantum est la 1ère solution de rééducation en réalité virtuelle

Un masseur-kinésithérapeute à l’origine de KineQuantum

KineQuantum, c’est l’histoire de quatre amis d’enfance qui se sont lancés ensemble dans l’aventure entrepreneuriale. Passionné de jeu vidéo et masseur-kinésithérapeute, c’est Mathéos Freydier qui a eu l’idée de KineQuantum, alliant ses deux passions. L’idée lui est venue alors qu’il effectuait un bilan de proprioception cervicale. Ce test, pourtant recommandé par la Haute Autorité de Santé (HAS), est très peu réalisé car beaucoup trop fastidieux. Il consiste à fixer un laser sur la tête de son patient face à un tableau blanc et à lui demander de tourner la tête les yeux fermés et
mesurer son erreur de repositionnement sur le tableau. Comme il venait de recevoir son nouveau masque de réalité virtuelle commandé sur kickstarter, il a tout de suite eu l’idée de transposer ce bilan en réalité virtuelle. Le résultat : un bilan cervical réalisé en quelques clics.

[DOSSIER] Apprendre l’altruisme grâce à la réalité virtuelle

Aujourd’hui, KineQuantum s’adapte à une large partie de la patientèle d’un kiné puisque la start-up propose plus de 60 exercices dans des champs d’application divers : cervicales, lombaires, équilibre, neurologie, membre supérieur, vestibulaire ou encore relaxation.

« Notre ambition est de mettre les nouvelles technologies au service de l’amélioration d’une profession : la kinésithérapie. En France, il y a plus de 85 000 masseurs-kinésithérapeutes qui prennent en charge 1,8 millions de patients chaque jour. Notre enjeu est de bien réussir à comprendre et répondre à leurs besoins pour faciliter à la fois la rééducation de leurs patients et leur quotidien. ». Lucas Vanryb, président de KineQuantum :

KineQuantum est la 1ère solution de rééducation en réalité virtuelle

75% des individus atteints d’un trouble musculo-squelettique chronique développeront un syndrome de peur du mouvement. La kinésiophobie est une peur persistante et intense provoquée par la simple pensée d’avoir à effectuer certains mouvements douloureux. Celle- ci empêche le kinésithérapeute d’effectuer correctement sa rééducation. Avec KineQuantum, motivé par le jeu et en pleine immersion, le patient en oublie sa douleur et effectue
naturellement ses mouvements.

Autre exemple, celui d’une rééducation de l’équilibre classique. Le seul moyen de priver le patient de ses repères visuels aujourd’hui est de lui demander de fermer les yeux. Avec KineQuantum, il est désormais possible d’effectuer un travail plus approfondi dans le cadre d’une prise en charge complète en faussant ses repères visuels en simulant par exemple les mouvements de la pièce qui l’entoure.

WWF lance son application de réalité augmentée

« KineQuantum, c’est un complément indispensable pour moi dans diverses pathologies notamment neurologiques. La solution me permet de travailler sur des exercices impossibles à réaliser en réalité. Elle complète et améliore la prise en charge du patient. » Patrick Couny, Masseur-kinésithérapeute équipé à Gennes, Secrétaire Général FFMKR 49.

KineQuantum permet également au kinésithérapeute de gagner en productivité. En se substituant à de nombreux appareils spécifiques coûteux (comme la boule optocinétique en kinésithérapie vestibulaire par exemple). Cela leur permet de couvrir un champ d’application plus large.

« Afin de prouver l’efficacité de KineQuantum, une étude est actuellement en cours de réalisation. Avec le service de Rééducation et de Réadaptation de l’Appareil Locomoteur et des Pathologies du Rachis de l’hôpital Cochin sous la supervision Docteur Lefèvre-Colau et d’Alexandra Roren. ». Mathéos Freydier, masseur-kinésithérapeute et co-fondateur de KineQuantum.

Huit champs d’application

KineQuantum est la 1ère solution de rééducation en réalité virtuelle

KineQuantum améliore le bien-être des patients en leurs faisant oublier leur douleur à travers des exercices de rééducation ludiques. Le jeu focalise l’attention du patient, qui en oublie sa rééducation et lui permet de faire une pause. Des études menées sur les grands brûlés démontrent que la sensation de douleur est ainsi diminuée de 50%.

Achetez et payez en réalité augmentée grâce à un scan de votre rétine

Une nouvelle manière de réaliser un bilan du membre supérieur

KineQuantum va permettre à tous les thérapeutes équipés, simplement en attachant à l’aide de sangles des capteurs sur le corps des sujets analysés, de mesurer précisément le rythme scapulo-huméral, la mobilité et la proprioception de l’épaule, la mobilité du coude et la fluidité générale du membre supérieur. Ces tests étaient jusqu’alors très compliqués à réaliser et encore plus de manière fiable et reproductible.

Nous pensons que la relation entre le patient et son kinésithérapeute va continuer à se renforcer dans les prochaines années.

KineQuantum est la 1ère solution de rééducation en réalité virtuelle

Lucas Vanryb, KineQuantum est la 1ère solution de rééducation en réalité virtuelle 5« KineQuantum propose un outil supplémentaire au kinésithérapeute mais n’ambitionne absolument pas de prendre sa place. C’est le kiné qui diagnostique son patient et qui choisit les exercices à effectuer et leur niveau de difficulté. Par ailleurs, il est tout à fait envisageable de coupler thérapie manuelle et rééducation en réalité virtuelle. Chaque patient et chaque souffrance est unique et mérite 100% de l’attention de son kinésithérapeute ». Lucas Vanryb, président et co-fondateur de KineQuantum.

 

Commentaires Facebook
LES NEWS VR/AR EN UN SEUL CLIC !
Abonne-toi à notre info-lettre et reçois toutes les dernières actualités sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée !