Redrock Biometrics et Epson se sont unis pour mettre en place un système d’identification de paume (PalmID) pour les lunettes MOVERIO Smart Glasses Platform afin de permettre la première authentification biométrique pour un casque en réalité augmentée.

PalmID utilise la caméra frontale des lunettes MOVERIO BT-300 Smart Glasses afin de convertir l’image de la paume de main en une signature unique qui authentifie l’utilisateur en une fraction du temps que cela prend pour rentrer son mot de passe et en minimisant toute erreur.

En plus de cela, PalmID permet aux développeurs sur MOVERIO de créer des applications en AR avec authentification et sécurité biométrique pour des fonctionnalités telles que la connexion, les achats et autres en relation avec la sécurité de l’utilisateur.

À LIRE AUSSI : Achetez et payez en réalité augmentée grâce à un scan de votre rétine

La première authentification biométrique pour casque AR

La première authentification biométrique pour casque AR - www.realitevirtuelle360.com

Cette nouvelle approche permet de créer de nouvelles opportunités de revenu pour les développeurs et d’améliorer l’expérience de l’utilisateur:

  • Les gamers pourraient faire des achats intra-applications sans avoir à se détacher de leur expérience immersive
  • Les compagnies pourraient proposer un accès individualisé à des donnés et applications sensibles et privées
  • Tous les usagers pourront gagner du temps en évitant les connexion répétitives et souvent sujettes à des erreurs sur smartphone ou sur casque.

Les chercheurs estiment qu’en 2018, les investissements dans la réalité virtuelle et la réalité augmentée atteindront 17,8 milliards de dollars mais comme il n’y a actuellement pas de méthode d’authentification sécurisée pour casques en réalité augmentée et/ou en réalité virtuelle, cela limite le potentielle pour une monétisation interne.

« Lorsque l’on utilise un casque en réalité augmentée ou en réalité virtuelle, nos yeux et notre visage sont cachés et ne peuvent donc pas être utilisés pour l’authentification. Utiliser nos empreintes requerraient plus de ressources et pourraient potentiellement comprendre des erreurs. L’identification à l’aide de la paume semble donc idéale. » suggère Hua Yang, co-fondateur et CEO de Redrock Biometrics.

Tout développeur peut contacter la société s’il est intéressé par PalmID.

Commentaires Facebook
LES NEWS VR/AR EN UN SEUL CLIC !
Abonne-toi à notre info-lettre et reçois toutes les dernières actualités sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée !