Un accouchement n’est pas une tache facile et tout le monde le sait. Nous sommes tous d’accord pour dire que l’accouchement est universellement reconnu comme l’une des expériences les plus douloureuses et les plus stressantes qu’un être humain puisse endurer.

Cependant, un docteur commence à croire que l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle pendant l’accouchement aide à calmer ses patients et permettant ainsi un processus plus supportable.

Alors qu’Erin Martucci appréciait la vue de la plage et regardait un les oiseaux au-dessus de sa tête, la voix de Ralph Anderson a interrompu son moment de détente pour ententre la phrase suivante :  « Il est temps de pousser Madame », tout en enlevant délicatement le casque de la patiente pour lui annoncer que la phase finale est arrivée. C’est à l’hopital d’Orange Regional Medical Center à New York que se passe la scène.

« J’étais comme, ‘Attendez, qu’est-ce que vous faites?’. Je pensais que j’avais besoin du casque pour pousser! » , rapelle Martucci à son docteur.  Elle était tellement absorbé dans son refuge virtuel près de la plage, elle n’avait pas réalisé que la tête de son bébé commençait à se montrer. Il était temps d’enlever les lunettes de réalité virtuelle.

| VOIR AUSSI : Opérez vos patients à la hache sur Surgeon Simulator VR

Martucci est la première femme à utiliser la réalité virtuelle (VR) pour la gestion de la douleur pendant un accouchement. Avec de plus en plus de femmes s’éloignant de césarienne programmées – qui représente 32% des naissances aux États-Unis en 2015 – la VR pourrait offrir une autre option pour défier la douleur sans l’utilisation de drogues au cours de la naissance.

« J’étais sur une plage et il y avait un incendie », se souvient Martucci. « Partout où vous vous déplacez, la scène bouge avec vous. Si je levait les yeux, j’ai voyait la galaxie et le coucher du soleil. Sur la droite, il y avait une chute d’eau et beaucoup de mouvement avec des oiseaux, » raconte Martucci pour expliquer son expérience. Pendant son expérience VR, une femme avec un accent anglais intervenait dans son monde virtuel pour donner des conseils pour l’accouchement.

« C’était très calme. Elle m’apprenait à respirer et à être vraiment en contact avec mon corps. » explique la patiente.

| VOIR AUSSI: Ce laboratoire de réalité virtuelle va révolutionner les cours de sciences

Martucci avait décliné une péridurale plus tôt dans la journée alors qu’elle commençait à penser que ses contractions devenaient trop douloureuses pour pour les gérer toute seule. Elle était ouverte à la suggestion d’Anderson d’essayer un casque VR.

« C’est sûr, je savais que j’avais des contraction car je les ressentais. Et je savais à quel moment j’étais prête également. Mais je n’ai jamais pensé que le casque allait pouvoir m’apaiser autant. Ça m’a vraiment aidé à rester concentré et à respirer. »

Quelques minutes seulement après avoir enlevé son casque, Martucci accouchait de son deuxième bébé, une fille.

 Une mère accouche sans péridurale grâce à la réalité virtuelle - Réalité Virtuelle 360

Facebook Comments
LES NEWS VR/AR EN UN SEUL CLIC !
Abonne-toi à notre info-lettre et reçois toutes les dernières actualités sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée !