La réalité augmentée offre au monde des avantages que la réalité virtuelle ne peut se permettre pour le moment, c’est du moins ce qu’écrit le directeur marketing de Blippar.

Bien avant que l’année 2015 se termine, les gros titres mettaient en avant que l’année 2016 serait l’année de la réalité virtuelle. Plus d’un trimestre plus tard, nous pouvons toujours voir ces titres dans la plupart des sites spécialisés. À ce jour nous ne pouvons toujours pas dire que la réalité virtuelle soit complètement démocratisée, mais l’intérêt est de plus en plus grand et ce notamment grâce aux vidéos en 360 degrés qui sont souvent diffusées sur nos réseaux sociaux que ça soit aux travers de Facebook ou YouTube.

Non pas que la réalité virtuelle ne déverse pas toute cette attention, bien au contraire, mais il existe d’autres technologies qui devraient en bénéficier tout autant. C’est le cas notamment de la réalité augmentée (AR en anglais pour Augmented Reality).

L’industrie de l’AR devrait devancer le secteur de la réalité virtuelle (VR) de 90 milliards $ d’ici l’an 2020. Et les raisons sont simples, puisque la réalité augmentée offre une valeur plus tangible que la VR, elle est également plus accessible que la VR, et est nettement plus abordable en terme de développement d’applications ou de jeux que la réalité virtuelle.

 

Tangibilité

Il n’y a aucun doute que la VR a toutes les clés en main pour impacter des secteurs très spécifiques. L’industrie des jeux vidéo n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, mais c’est également celui qui est le plus en croissance et en développement. L’expérience des jeux vidéos ne sera plus jamais la même avec l’intégration des casques de réalité virtuelle comme le HTC Vive ou le PlayStation VR pour ne citer qu’eux. Alors que la VR s’intègre naturellement dans d’autres secteurs comme notamment les formations professionnelles ou le tourisme, pour d’autres secteurs, s’immerger dans un casque sans voir ce qui se passe autour de vous, n’est pas forcément la meilleure solution.

Le fait que l’AR superpose des images virtuelles dans votre monde réel, permet une utilisation dans de très nombreux contextes. En plus d’une utilisation pour des jeux vidéos (tout comme la VR), l’AR peut être utilisée pour l’éducation, les entreprises, le commerce en ligne et de nombreux autres secteurs. La vrai différence est que la réalité augmentée permet de personnaliser l’environnement dans lequel vous vous situez. Vous pouvez y rajouter justement des jeux, faire vos courses en ligne, y intégrer un écran sur votre mur sans jamais avoir besoin d’avoir toutes ces choses chez vous.

 

Accessibilité

Tout le matériel qu’il faut avoir à disposition pour entrer dans l’univers de la réalité virtuelle est assez conséquent. Tous les câbles qui sont nécessaires au fonctionnement de ces casques, vous limitent dans vos déplacements (pas pour les casques VR utilisant un téléphone comme le Samsung Gear VR, mais qui reste tout de même d’une qualité plus basse). Les casques de réalité augmentée quant à eux vous permettent de vous déplacer partout sans aucune gène et de pouvoir profiter  à 100% de l’AR en tout temps.

 

Abordable

Compte tenu des utilisations quotidiennes limitées de la VR et le plus grand degré d’accessibilité de l’AR, il n’est pas étonnant de lire que l’industrie de l’AR sera beaucoup plus lucrative que l’industrie de la réalité virtuelle. Les coûts de production et de fabrication pour construire un engrenage VR suffisent à eux seuls à être un casse-tête financier pour de nombreuses personnes ou entreprises, pour ne pas mentionner le temps supplémentaire nécessaire pour les entreprises d’assembler et de distribuer le matériel, même si celles-ci ont des fonds.

 

Il est certain que le futur sera composé des deux technologies et qu’elles devront coexister ensemble. De nombreux spécialistes parlent également de « mix-reality », de réalité mixte, qui intègre la réalité virtuelle et la réalité augmentée. C’est certainement vers cette direction que nous nous en allons, en attendant de savoir qui va gagner le marché des consommateurs entre la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Nous verrons très certainement de plus en plus de casques proposer un hybride des deux, comme le HTC Vive, même si son côté AR est très limitatif pour le moment. Un mixte entre un Rift/Vive et un Hololens, voilà vers quoi nous devrions nous diriger dans les année à venir. 

 

Pourquoi la réalité augmentée surpassera la réalité virtuelle

Commentaires Facebook
LES NEWS VR/AR EN UN SEUL CLIC !
Abonne-toi à notre info-lettre et reçois toutes les dernières actualités sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée !